fbpx

Kilian Bazin : « Les méthodes agiles ne sont plus seulement l’affaire des développeurs »

Dans le cadre de notre série d’entretiens avec des chefs d’entreprises et directeurs financiers autour des sujets de la croissance et sa structuration, nous interviewons cette semaine Kilian Bazin, CEO de Toucan Toco.

Pouvez-vous nous présenter Toucan Toco 

Toucan Toco a été créé en mars 2014 par Charles Miglietti, Baptiste Jourdan, David Nowinsky et moi-même, Kilian Bazin. Nous constations que seuls les experts analystes accèdent facilement aux données de performance en entreprise. Notre but dès lors : démocratiser l’accès à l’information pour les néophytes et leur rendre le pouvoir de décision, via une discipline nouvelle : le Data Storytelling.

De 4 associés à 35 collaborateurs en 3 ans, nous avons obtenu la confiance de plus de 80 clients grands comptes, pour 150 projets, parmi lesquels EDF, Total, Ubisoft, Renault, JCDecaux, Marques Avenue ou BPCE.

Les Small Apps de Toucan sont mobiles, simples à utiliser, faciles à mettre en place, intégrées dans les SI existants et au service de l’excellence opérationnelle des métiers RH, Marketing, Financière, Commerciaux et Directions Générales.

 

Notre parcours

Charles a pour objectif de mettre la technologie au service des utilisateurs afin de rendre la donnée accessible au plus grand nombre. Technologue averti, il a commencé sa carrière comme développeur full-stack, chez Apple, Withings avant de créer tldr et Toucan Toco.

Baptiste est un entrepreneur avec plusieurs créations à son actif. En 2014, il co-fonde Toucan Toco et prend en charge son développement en tant que directeur associé. Parallèlement, Baptiste est co-fondateur de plusieurs clubs d’affaire tels que le DFC One et le Go Between Club.

David est le créateur des meetups D3.js et co-organisateur des conférences Best of Web. Il aime partager les savoirs techniques et rassembler des communautés. Il peaufine ses talents techniques et agiles auprès de plusieurs startups et grands groupes pour devenir le premier associé de Toucan Toco 2 ans plus tard.

Pour ma part, j’ai 7 ans d’expérience dans le monde du numérique. J’ai débuté dans un fonds de capital-risque puis dans une agence web-marketing avant de créer Toucan Toco. Aujourd’hui, j’allie ma culture scientifique avec ma passion pour le design d’expérience.

 

Comprendre notre croissance

> Qu’est-ce qui a amené cette croissance ?

Notre croissance est en partie dûe à notre positionnement et au produit que nous avons été capable d’amener sur le marché de la Business Intelligence. La complexité de gestion des entreprises du CAC 40 notamment, provoque un besoin d’outils de BI. Les informations disponibles sont gigantesques et les décisionnaires ont aujourd’hui besoin d’analyser rapidement les données stratégiques mais aussi opérationnelles de l’entreprise pour des prises de décision plus faciles. Nous n’adressons pas des data scientists et analystes de marché comme peuvent le faire nos concurrents. Un décisionnaire n’est pas formé à utiliser ce type de solution pour trouver l’information qui l’intéresse. Nous scénarisons donc ces données dans nos applications pour en faciliter l’accès grâce au Data storytelling.

 

L’enjeu au niveau organisationnel

> Par rapport à cette croissance, est-ce qu’il y a des challenges qui sont apparus au niveau des équipes ?

Le recrutement est un vrai challenge pour nous. Nous avons 15 postes ouverts sur nos différents départements (marketing, business development, développement ou client success). C’est un obstacle que nous rencontrons aujourd’hui et qui freine notre croissance. Notre croissance et notre performance sont aussi liées au bien-être de nos employés. Un employé heureux est bien plus créatif et productif. La culture d’entreprise chez Toucan Toco est d’autant plus forte.

 

L’enjeu au niveau pilotage

> Avez-vous des indicateurs particuliers ?

Il est évident que notre forte croissance depuis 3 ans nous oblige à suivre un certain nombre d’indicateurs. Pour schématiser, nos sources de revenus sont doubles ; un coût de setup de notre solution ainsi qu’un Annual Recurring Revenue (ARR) qui fonctionne sur un modèle de licensing.

La multiplication de nos projets et de nos clients nous oblige également à être vigilant sur le suivi de notre facturation. La trésorerie est un vrai enjeu pour toute jeune entreprise, dans un pays où les retards de paiements sont fréquents.

 

L’enjeu au niveau outils

> Avez-vous utilisé de nouvelles méthodes ?

Chez Toucan Toco, nous appliquons les méthodes agiles à l’ensemble de nos équipes. Ces méthodes ne sont plus seulement l’affaire des développeurs. Nous découpons l’ensemble de nos projets et de nos tâches en tickets grâce à l’outil Trello. L’équipe marketing a également mis en place des sprints hebdomadaires. Ces méthodes de travail permettent à tous de travailler plus sereinement tout en ayant une meilleure vision de ce que nous sommes capables de produire, et en combien de temps.

 

Quelle est votre vision pour votre activité dans les prochaines années ?

Pour ne rien vous cacher, nos ambitions sont fortes. Dès 2018, nous voulons être leader sur le secteur de la Data visualisation et du Data storytelling en France. Pour y arriver nous avons mis en place une stratégie autour de trois axes principaux :

1/ Développer nos partenariats avec les cabinets de conseil et intégrateurs et les renforcer

2/ Développer la vente avec les accords groupes pour déployer nos solutions mondialement dans des groupes chez Nissan, Renault ou LVMH

3/ Se déployer à l’international en commençant par les pays les plus proches, en Europe

 


Entretien tout d’abord publié dans notre newsletter « Business Automation » :

[bm_newsletter_band ]