Quels moyens de paiement pour assurer votre recouvrement ?

moyens de paiement recouvrement efficace

Vous l’aurez compris, dans la continuité de nos deux articles précédents au sujet de la complexité de la relance client et de la dématérialisation des factures, nous abordons désormais la problématique des moyens de paiement. Face à cette dématérialisation accrue de vos tâches et, de fait, de l’administration de votre entreprise en général, il est important de considérer les différents moyens de paiement qui s’offrent à vous pour assurer le bon recouvrement de vos créances.

 

En effet, le choix du moyen de paiement peut être déterminant pour la suite de votre recouvrement. A vous de faire le bon choix dès le départ pour éviter tout impayé ou retard de paiement. Le but étant bien sur qu’il y ait un minimum de temps entre la réception du paiement de votre client et son inscription dans les comptes de l’entreprise. Nous avons donc dressé la liste des modes de paiement qui s’offrent à vous.

 

Sur une échelle de risque de 1 à 5, 5 étant le plus élevé, voici un bref aperçu des divers moyens de paiement ainsi que leur avantages et inconvénients.

 

 

Le Chèque

S’il reste l’un des moyens de paiement les plus utilisés, le paiement par chèque présente pourtant beaucoup d’inconvénients et très peu d’avantages.

En effet, il constitue le mode de paiement le moins sûr pour le recouvrement de vos créances. Un client peut facilement gagner du temps sur le paiement de ses dettes par le biais de diverses excuses :

 

  • Le chèque a été envoyé mais n’est pas arrivé.
  • Le chèque a été envoyé au mauvais destinataire.
  • Le chèque est bel et bien arrivé mais non signé. Vous devez donc le lui renvoyer pour qu’il le signe.

 

Le paiement par chèque est donc à éviter si vous connaissez l’appétence de vos clients à payer en retard.

 

Toutefois, le seul avantage du chèque repose sur le fait qu’un client ayant émis un chèque non approvisionné sera fortement sanctionné.

 

 

Le Virement Bancaire SEPA

Le virement bancaire SEPA (Single Euro Payment Area) constitue le mode de paiement le plus rapide, le plus efficace et le plus fiable. Depuis sa mise en place le 1er août 2014, il garantit la sûreté de vos opérations bancaires. Grâce à l’IBAN et le code BIC obligatoire pour authentifier vos clients, vous pouvez désormais recevoir directement les montants dus.

 

 

Le Prélèvement Bancaire SEPA ou SEPA Direct Débit

Mode de paiement particulièrement efficace pour les opérations récurrentes et clients réguliers. Vous déclenchez vous-même le paiement de vos factures en prélevant directement sur le compte de vos clients. Les risques de retard et d’impayés s’annulent à condition, bien sûr, d’un approvisionnement suffisant du compte de votre client.

 

Attention, il est cependant important de mettre en place et de conserver un mandat unique pour chacun de vos clients. Ce dernier remplacera la demande et l’autorisation de prélèvement.
Vous devez également posséder un Identifiant du Créancier SEPA (ICS).

 

Enfin, dernière petite particularité, votre client peut contester le prélèvement effectué pendant les 13 mois qui suivent et exiger un remboursement immédiat.

 

La Lettre de change

Émise par vos soins, la lettre de change donne l’ordre à votre client de vous régler. Après avoir reçu son accord, le compte de votre client est automatiquement débité à la date de l’échéance.

 

Une alternative consiste à mettre directement en banque une lettre de change sans avoir besoin de l’acceptation. Dans ce cas, le client est libre par la suite d’accepter ou de refuser le prélèvement.

 

Point à vérifier : pour être valide votre lettre de change doit remplir certaines contraintes. L’appellation “lettre de change”, de même que la date de l’échéance et le lieu de paiement doivent y figurer.

Le Billet à ordre

Cette fois-ci c’est votre client qui émet le billet à ordre. Ce dernier s’engage à vous payer la somme due à l’échéance prévue.

 

Tout comme la lettre de change, certaines mentions obligatoires doivent y figurer telles que la dénomination “billet à ordre”, la date de l’échéance et le lieu de paiement.

 

La Lettre de change relevé

La lettre de change relevé (LCR) constitue un moyen de transmettre des lettres de change de manière dématérialisée. Il vous suffit simplement d’envoyer vos lettres de changes sous format électronique à votre banque. Cette dernière procèdera à un échange avec la banque de votre client pour accepter ou non le prélèvement.

 

Afin de clarifier les engagements de chacun et d’instaurer un climat de confiance, une convention de paiement par LCR peut être signée par les deux parties.

 

 

Le Virement commercial à échéance (VCOM)

A la différence du virement bancaire traditionnel réalisé au comptant, le VCOM, qui provient directement de votre client, permet de prévoir le règlement de votre créance à une date future. Cela lui concède un avantage majeur : vous savez d’ores et déjà que le règlement de votre créance aura lieu le jour de l’échéance. Vous avez donc l’assurance de recevoir votre paiement.

 

 

Dunforce, une autre garantie de paiement

Dunforce vient compléter votre stratégie de recouvrement pour garantir les paiements de vos clients en temps et en heure.

Cet assistant virtuel intelligent automatise la relance de vos clients pour le recouvrement de vos créances. Un simple envoi de vos factures à notre plateforme et cette dernière se charge du reste. Vous réduisez donc une fois de plus les risques d’impayés et les retards de paiement. Vous gagnez par ailleurs en efficacité et en productivité en ne vous concentrant que sur les tâches à valeur ajoutée !

user

This entry has 0 replies