Les Fintech au service des traiteurs

Août 2017, l’un des plus gros traiteurs d’Australie, Peter Rowland Catering, engage une procédure de restructuration pour sauver son activité. En cause, un niveau d’endettement excessif, de sérieux problèmes de trésorerie et un montant important de créances insolvables.

Depuis, la société a été racheté par Mohan Du, dirigeant de Capital Alliance, et a été renommée en Peter Rowland Group.

Mais l’opération a laissé des séquelles. Selon Business Daily, l’opération de restructuration a coûté très cher à l’ancien dirigeant de la société de traiteur, Peter Rowland lui-même. Il a notamment été contraint de vendre sa demeure personnelle, pour un montant de 8,6 Millions $, pour pouvoir éponger une partie des dettes.

Un secteur en manque d’outils innovants

La situation de Peter Rowland est un cas extrême. Mais de nombreuses autres entreprises de traiteurs rencontrent des difficultés similaires, à plus petite échelle. Certains gros acteurs parviennent à tirer leur épingle du jeu, mais pour les plus petits, la situation s’apparente plutôt à : une forte concurrence, des marges qui se réduisent, des entreprises endettées, des postes clients importants avec des délais de règlement qui tendent à s’allonger, des trésoreries qui se tendent de plus en plus. Plus de détails dans cet article. Et parfois des dirigeants impliqués à titre personnel.

Les dispositifs traditionnels ne semblent plus apporter de solution convaincante et les traiteurs peinent à trouver les bons outils qui pourraient les aider. A l’inverse, les nouveaux acteurs de la Fintech séduisent de plus en plus de PME grâce à des réponses innovantes.

 

Voici une sélection de 3 outils Fintech incontournables :

 

  • Lendix: Faites vous prêter de l’argent

 
Lendix est la plateforme de crowdlending numéro 1 en France. Elle permet à des particuliers ou institutionnels de prêter directement de l’argent aux PME, dans une limite de 2 000€ par personne, par projet. Lendix permet ainsi aux PME, dans notre cas aux sociétés de traiteurs, de chercher d’autres sources financements, hors du circuit bancaire classique. Celui éprouvant de plus en plus de difficulté à jouer son rôle.

 

  • Wiseed: Augmenter votre capital

 
Wiseed est une plateforme de crowdfunding qui permet, non pas de trouver des crédits, mais de trouver de l’equity. La plateforme se différencie des sites qui proposent des dons et des prêts et offre la possibilité aux entreprises de trouver jusqu’à 5 M€. Aujourd’hui, Wiseed a déjà permis aux PME françaises de lever près de 100 M€. Un bon moyen supplémentaire pour les PME françaises d’échapper à l’intermédiation bancaire.

 

  • Dunforce: Faites vous payer à temps

 
Dunforce propose une solution qui permet l’automatisation des relances clients. Chacune des relances est construite et envoyée de manière spécifique pour chaque client. L’objectif est de simplifier et de rendre le processus de recouvrement plus efficace. Ce qui peut être particulièrement utile pour les traiteurs, dont les clients ont tendance à tirer sur les délais. L’outil propose également un tableau de bord permettant d’avoir une vue globale de l’état de ses créances et se veut comme un assistant virtuel pour la personne en charge du suivi de facture.

 

Les outils de demain sont déjà là, ils n’attendent que vous.

milan

This entry has 0 replies