Credit Manager et Chargé de Recouvrement, des profils de plus en plus recherchés.

Vous avez sûrement déjà entendu parler d’un « chargé de recouvrement », mais le « Credit Manager » doit être un nom parfaitement inconnu pour la plupart d’entre vous. Cependant, ces deux profils sont de plus en plus recherchés dans le monde du travail, ce qui implique généralement des salaires en nette progression ainsi qu’une facilité d’insertion dans le monde professionnel. Mais que font exactement un Credit Manager et un Chargé de Recouvrement, et que faut-il avoir entre ses mains pour le devenir ?

Face à la situation économique actuelle, les entreprises font de plus en plus attention à leur trésorerie, c’est à dire à l’argent concrètement sur leur compte en banque. En effet et c’est important de le rappeler car ça échappe à beaucoup : un euro dans votre poche vaut bien plus qu’un euro dans la poche de votre client. En terme de gestion, cela veut surtout dire que ce n’est pas parce que votre activité décolle ou que vous faites des profits, que vous n’êtes pas à l’abri d’une faillite car vos clients vous payent mal.

Les entreprises l’ont bien compris, et désirent donc disposer d’un cash-flow bien géré qui leur assurent une stabilité financière, et qui va aussi rassurer les partenaires, banques, associés, fournisseurs…

De fait à l’issue du processus commercial, il arrive souvent au client de payer en retard… On compte ainsi aujourd’hui près de 360 Mds€ de retards de paiements en Europe ! Et 1 entreprise sur 4 dépose le bilan en France pour cette raison. Voici pourquoi les profils de Credit Manager et Chargé de Recouvrement sont devenus très tendances.

Le Chargé de recouvrement, un profil clé pour l’entreprise.

Donc concrètement un Chargé de Recouvrement, qu’est-ce que c’est ? Et bien comme son nom l’indique, il est chargé de faire le nécessaire pour qu’un client paie sa facture. Pour ce faire, le chargé de recouvrement va utiliser diverses méthodes et de process, tout d’abord à l’amiable, pour contacter le client et l’inciter à régler sa dette. Il doit avoir des talents de fermeté et de négociateur. Il doit avoir une bonne connaissance des ressorts psychologiques de chaque client. Il peut par exemple aider le client dans le paiement de sa dette en lui proposant un échelonnement des remboursements, en fonction de son cas et des motifs donnés par le client sur le défaut de paiement. Bien entendu, le chargé de recouvrement devra, si aucune solution n’est trouvée, engager une procédure judiciaire vers les clients « mauvais payeurs » pour récupérer la somme due.

C’est une profession sensible, avec souvent un rôle difficile. Et pourtant, les entreprises en ont plus que besoin ! Et il faut savoir que l’image des Chargé de Recouvrement ne correspond pas à la réalité : dans 99% des cas, celui-ci trouvera des solutions à l’amiable pour percevoir le paiement, et se montre plutôt en empathie avec les clients qui ont de sérieux problème de remboursement. Il faut aussi penser que le but des entreprises et de récupérer leur argent sans perdre leur client ! Les procédures judiciaires n’arrivent que dans les cas extrêmes, généralement moins de 1% des contrats.

Niveau formation, il faut savoir qu’il existe en France assez peu de formations qui permettent de devenir Chargé de Recouvrement. Mentionnons quand même l’AFDCC, l’Association Française des Credits Managers qui offre des formations spécifiques à la profession de Chargé de Recouvrement. L’AFDCC forme plus de 750 personnes chaque année et offre un diplôme appelé « Diplôme Chargé de Recouvrement ».

Côté salaire, le Chargé de Recouvrement commence généralement avec un salaire brut de 1400€ par mois. En fin de carrière, le Chargé de Recouvrement peut espérer toucher un salaire brut d’environ 3500€ par mois.

Pour être un Chargé de Recouvrement, il vaut mieux apprécier le contact avec les gens, et avoir les nerfs solides face aux mauvais payeurs qui peuvent être désagréables. Il faut avoir de bonnes capacités de relations humaines, faire preuve d’empathie et savoir être à l’écoute. Très recherché, Chargé de Recouvrement offre de véritables opportunité, pour peu que l’on ait suivi la formation (qui est de niveau Bac +2 à Bac +3).

Le Credit Manager, l’homme orchestre du risque client

Moins connu, et pourtant tout aussi important pour les entreprises, le Credit Manager est chargé d’optimiser le nombre de ventes en se retrouvant avec le moins d’impayés possible. Un peu comme le Chargé de Recouvrement, le Credit Manager va devoir suivre de près le règlement des sommes dues et relancer le client si celui-ci commets un défaut de paiement. Mais sa mission ne s’arrête pas là ! En effet : avant de conclure une vente importante, l’entreprise demandera au Credit Manager d’analyser les états financiers du client ainsi que ses comportements de paiement. Il évaluera donc les délais acceptables ainsi que le meilleur moyen de paiement pour être sûr et certain de minimiser les risques pour l’entreprise. Il intervient de façon beaucoup plus large. C’est un métier qui s’est développé ces 20 dernières années, avec le besoin d’une meilleure coordination, des clients plus diversifiées, plus international aussi. De fait, le Credit Manager peut avoir un rôle juridique, comme participer à la définition des conditions de vente qui sécuriseront les paiements. Lancer des procédures de vérification des risques clients. Gérer les informations entre les services pour qu’au final, le cycle vente, administration et paiement fonctionne.

Pour devenir Credit Manager, il vous faudra passer par des études plus longues, niveau Bac +5 ! Un diplôme d’école supérieure de commerce, de comptabilité, ou alors un master en finance d’entreprise est la clé pour accéder au métier ! Les recrutements de Credit Manager sont sensiblement moins nombreux que ceux de Chargé de Recouvrement, mais la demande d’embauche reste quand même plus élevée par rapport aux nombres de profils disponibles. Pour le moment, on compte environ 850 Credit Manager en réseau en France, mais plus de 20.000 à l’étranger !

Pour le salaire du Credit Manager, un début peut espérer toucher 2900€ brut par mois. En fin de carrière, cette somme peut atteindre 8500€ bruts par mois, ce qui est plutôt un salaire confortable…

Pour le profil, le Credit Manager doit disposer des mêmes qualités que le Charge de Recouvrement, c’est à dire aimer le contact, avoirs les nerfs solides, savoir négocier mais aussi être à l’écoute, avec cependant un petit plus : il faut aussi aimer jouer avec les chiffres. Le métier peut être un challenge enrichissant car il demande de combiner des connaissances commerciales avec des connaissances juridiques ! Autre challenge intéressant : il y a pour le Credit Manager une vraie opportunité de se développer à l’international. Que ce soit à Londres ou au Luxembourg, les entreprises ont besoin de Credit Manager partout !

Dunforce accompagne ces métiers stratégiques

Dunforce est l’outil idéal pour ces professions du recouvrement. Ce logiciel puissant et innovant s’intègre en effet dans les outils de l’entreprise pour rassembler les informations liées aux paiements et ceux liés aux recouvrement.

Le chargé de recouvrement ou le credit manager ont ainsi toute l’information et une partie de leur activité automatisé. Ils peuvent ainsi se concentrer davantage sur les cas plus difficiles, et laisser le travail ingrat et répétitif s’organiser tout seul.

 

Laura Castello

This entry has 0 replies